Rechercher...

C'est quoi, un chatbot de recrutement au juste?

Le mot

Vous l’entendez partout, ce mot. Vous connaissez la tendance. Pourtant, 60% des internautes ne savent pas ce que c’est. Et vous? Reposons calmement les bases pour approfondir le sujet.

Qu’est-ce qu’un chatbot?

60% des internautes ne savent pas ce qu’est un chatbot. Si vous êtes perdu(e) sur le vocabulaire, c’est un peu normal. Il existe plusieurs termes qui désignent un programme capable de converser avec un internaute  : agent conversationnel, robot parlant intelligent, chatterbot… Mais quel que soit le terme utilisé, un chatbot est “un logiciel qui peut réagir une requête selon un scénario prédéfini, en analysant le texte de la conversation”.

Les chatbots se sont démocratisés il y a un peu plus d’un an, quand Facebook a mis en place son “magasin de bots” sur Messenger.

Dans cette courte vidéo produite par Hubday, Vanessa Boudin-Lestienne, Associée Fondatrice de l’agence The Social Client nous explique pourquoi les bots sont devenus incontournables dans la relation client.

Elle classe ces robots bavards dans trois catégories :

  • Les chatbots serviciels, qui prolongent le service offert par la marque, qui est automatisé et amplifié grâce à l’application. Par exemple, MTO de Météo France, qui, comme vous le devinerez, donne la météo.
  • Les chatbots transactionnels, qui permettent la vente des services de la marque. Par exemple, celui d’Allianz France, qui établit un devis en ligne.
  • Les chatbots expérientiels, qui permettent de créer de nouvelles expériences. Par exemple, Super Mamie pour la Croix rouge.

De l’expérience client à l’expérience candidat et collaborateur

Une tendance de fond essentielle des RH est d’adapter les pratiques de la relation client à la gestion des collaborateurs et candidats. La marque employeur emprunte ainsi les outils des communicants et des marketeurs pour attirer et fidéliser leurs cibles. Donc pour les RH aussi, il s’agit d’offrir une prolongation de service, une transaction ou une expérience. Et bien sûr, de donner de l’information.

  • Poser ses RTT, recevoir une réponse sur sa convention collective, sans passer par son RH de proximité, c’est aujourd’hui du domaine du possible. C’est donc un chatbot serviciel.
  • Il existe un chatbot ayant pour but d’évaluer vos candidats. Il s’agit de Jobpal, qui compte bien “révolutionner l’industrie du recrutement, d’une façon jamais vue ces 20 dernières années”. Jobpal est un exemple de chatbot transactionnel.
  • Il existe de nombreux chatbots expérientiels de recrutement, dont celui de 3X Consultants.

Testez trois chatbots de recrutement

3X Consultants a mis en ligne un bot messenger qui permet au candidat de vérifier s’il est “3X compatible”. Autrement dit, l’objectif n’est pas de l’évaluer, mais de lui laisser vérifier si la culture d’entreprise lui correspond. Si le test est concluant, le candidat est invité à laisser ses coordonnées pour un entretien vidéo différé.

Adecco a suivi la tendance également. Son robot s’appelle Aloha. Il guide les candidats parmi les 20.000 offres d’emploi du groupe de travail temporaire. Le premier mois, le robot a conversé avec 5 000 utilisateurs, ce qui représentait deux fois plus de conversations qu’auparavant.

Sam, “l’Ascenseur de Mazars”, répond à des questions sur l’agence, lui trouve des offres d’emploi ciblées, et coache les candidats. Il adopte un ton décalé, et répond au candidat “perfectionniste” qu’on lui a déjà faite, celle-là, avant de lui proposer un exercice de respiration pour se détendre.

Le recrutement est une conversation. Il est évident qu’aucun robot ne remplacera les interactions entre humains. Pour autant, ces chatbots vous permettent d’apporter un premier niveau d’information pertinent et rapide complémentaire, pour aiguiller les candidats qui s’intéressent à vous. On vous aide à écrire le vôtre?