fbpx

La recherche Google, niveau expert : combiner les opérateurs booléens

Par

On n’utilise que 10% de notre cerveau? C’est la même chose pour Google! Booster votre capacité de recherche peut vous servir à enrichir votre veille ou sourcer des profils sur le web. Entrez dans la matrice et suivez nos deux experts en référencement.

9 personnes sur 10 utilisent la recherche Google, et 63.000 recherches sont faites par seconde. Ce qui représente 5,5 milliards de requêtes par jour. La dernière fois qu’il s’est exprimé sur le sujet, le mastodonte déclarait 130.000 milliards de pages web indexées. Le contenu est donc à portée de clic, mais encore faut-il savoir comment le demander. Et sur ce point… Google est-il vraiment votre ami?

Il est difficile d’avoir des informations complètes sur la façon d’écrire une requête. “C’est pour la simple et bonne raison que Google ne peut tout dévoiler”, explique Daniel Roch, expert en référencement et fondateur de SeoMix. “Le moteur de recherche risquerait de dévoiler à ses concurrents le cœur de leur méthodes et algorithmes. Mais aussi de dévoiler aux référenceurs son fonctionnement exact, ce qui faciliterait grandement toutes les techniques qui pourraient contourner leurs algorithmes”. Vous l’aurez compris, il va falloir être rusé(e).

Les opérateurs booléens tu maîtriseras

Avant de combiner les opérateurs booléens et opérateurs avancés de Google, il faut les connaître. Les opérateurs utilisés par Google sont issus de l’algèbre de Boole : une discipline des mathématiques centrée sur la logique. Vous maîtrisez sûrement déjà des opérateurs booléens. Ce sont entre autres les fameux “AND” et “OR”, qui permettent d’élargir ou restreindre vos résultats de recherche. Google en donne bien une liste officielle.

Cette liste est loin d’être exhaustive, puisque des experts en présentent des versions enrichies. Comme sur le Journal du net, sur Web Rank Info, ou sur le Blog du modérateur. “Il n’existe pas de liste complète des opérateurs de recherche Google, car Google change tout le temps les règles du jeu. De plus, on s’aperçoit en utilisant la syntaxe avancée de Google que certains opérateurs ne fonctionnent pas avec d’autres. La seule façon de faire une veille sur le sujet est de faire des tests persos”, indique Olivier Andrieu, expert en référencement et fondateur du site Abondance.com

Les opérateurs avancés tu combineras

Google propose par ailleurs deux formulaires de recherche avancée. Un pour le web, et un pour les images. Mais ces formulaires ne permettent pas l’utilisation de tous les opérateurs. Outre les différentes listes répertoriées plus haut que nous ne répéterons pas ici, voici quelques astuces à connaître pour formuler des requêtes complexes :

  • Il existe une taille limite de requête, et elle est de 32 termes
  • Google priorise les premiers mots d’une requête par rapport aux termes suivants
  • Les parenthèses peuvent permettre d’écrire une requête à l’instar d’une formule mathématique

Un dernier conseil d’Olivier Duffez, Fondateur de WebRankInfo : « Si on utilise les opérateurs avancés de recherche à une fréquence trop rapide, Google nous bloque assez vite et impose de valider un captcha ». Soyez-donc expert, mais pas trop rapide!

Quelle utilité dans le recrutement ou la communication?

Il n’existe pas d’outil de veille parfait, car mener une veille nécessite le plus souvent de combiner plusieurs outils différents. Et faire une veille sur Google, c’est possible, une fois votre requête formulée.

Certains recruteurs se tournent aujourd’hui vers la recherche Google pour sourcer leurs profils. Recruter sur Google, est-ce une bonne idée? Ce sera l’objet d’un prochain article!

Pour être sûr(e) de ne pas le rater, inscrivez-vous à notre newsletter!