Rechercher...

Notre test : Keycoopt System, plateforme de recrutement par cooptation

Coopter est aujourd’hui un axe de recrutement qui peut être appuyé par des outils digitaux.

Ce mois-ci, on continue notre inventaire des outils de recrutement par cooptation avec Keycoopt System : une plateforme qui permet aux entreprises d’innover pour attirer des profils pertinents grâce à l’engagement de leurs collaborateurs. Mais pas que.

En janvier, j’ai testé l’application de cooptation mobile Pushtalents. Ce mois-ci, je suis allée rencontrer Thibaud Thomé, Responsable commercial de Keycoopt System, pour tester son outil de recrutement par cooptation en personne. Je n’ai pas eu à me déplacer beaucoup : ses bureaux sont situés à Lyon, tout près des nôtres! Il a pu me montrer le fonctionnement de sa plateforme sous toutes les coutures, et je l’ai évidemment bombardé de questions. Voici donc mon test, et ce que j’en retiens.

Une plateforme digitale et intuitive de recrutement par cooptation

Responsable commercial d'une solution de recrutement par cooptation
Thibaud Thomé, Responsable commercial Lyon.

Keycoopt System est une solution digitale de recrutement par cooptation et de mobilité interne. Elle est proposée en marque blanche et en mode Saas. Cette plateforme permet à chaque entreprise d’animer elle-même sa propre communauté de collaborateurs pour promouvoir le recrutement par cooptation, favoriser la mobilité interne, et faire rayonner la marque employeur.

“Keycoopt System permet de créer ou d’importer une annonce le plus simplement possible pour la relayer de manière automatique et ciblée auprès des collaborateurs. On booste le recrutement, car la plateforme permet à nos clients d’animer leur programme de cooptation.”

Pour quel type d’entreprise?

L’outil vise à accompagner toutes les sociétés de plus de 250 personnes. Les petites entreprises ou startups en pleine croissance seront intéressées à partir de 50 recrutements par an. L’offre dédiée aux PME est plus adaptée, plus légère, pour accompagner les entreprises dans leur développement et leur croissance. Les tarifs – sur devis – sont dégressifs en fonction du nombre d’utilisateurs.

Comment ça marche?

La plateforme est un site web en responsive design, à mi-chemin entre le réseau social professionnel et le jobboard. Elle permet à chaque collaborateur de recommander très facilement une personne de son entourage : “On veut que ce soit simple pour le recruteur d’animer, de gamifier, de pousser son collaborateur”, explique Thibaud Thomé.

Côté collaborateur, on se connecte d’entrée à un espace qui ressemble à un réseau social. Le fil d’actualité se compose de publications uniquement envoyées par le service RH : le collaborateur est “récepteur”. Images, liens, vidéos, gif… le collaborateur peut aimer, partager – même en externe sur LinkedIn par exemple -, commenter.

Vue de l’accueil de Keycoopt System, côté salarié coopteur

L’espace “annonces” montre des offres d’emploi taguées par critères : localisation, métier, secteur… Ces critères pourront ensuite matcher avec le profil de l’utilisateur. Sur chaque offre, la règle de récompense est rappelée, et le partage vers les réseaux sociaux encouragé. Les salariés peuvent postuler, ou recommander un candidat.

Vue de la page “annonces”, qui liste les offres d’emploi disponibles à la cooptation

Un tableau de bord permet au coopteur de suivre ses actions : recommandations, candidatures, rappel des règles de rétribution… Dans le détail! Le coopteur peut connaître à tout moment le statut de son candidat : recommandé, contacté, rencontré, non retenu, recruté, transféré. Et bien sûr, il peut suivre ses récompenses.

Vue du tableau de bord du coopteur : “vous avez réalisé une recommandation!”

Côté recruteur, le back office est complet. Il peut être rattaché à presque tous les ATS du marché. Il permet de gérer les candidatures, les récompenses, de créer des modèles d’annonces, de personnaliser la plateforme, ou de suivre les statistiques de performances de la plateforme et des coopteurs.

Vue de l’interface administrateur de la plateforme Keycoopt System

Quels résultats?

Depuis 2015, 52 entreprises ont opté pour Keycoopt System pour booster leur programme de cooptation et de mobilité interne, dont BPCE, Feu Vert, Décathlon, OVH, ou Sagemcom. “Cette solution représente un gain de temps, d’argent. Un bon programme de cooptation, bien animé, assure 10 à 15% de recrutement par la cooptation. Avec la plateforme, on peut atteindre 40%. Cela peut devenir la première source de candidats embauchés”, précise Thibaud.

Côté stratégie, Thibaud préconise de récompenser ses collaborateurs par une prime monétaire afin de mieux les engager à coopter en pratique : niveau résultats, on passerait du simple au double.

Ce qu’on en pense :

Au-delà de l’outil, on pense d’abord qu’impliquer les collaborateur dans le recrutement permet de les fidéliser, mais aussi de mieux recruter : les cooptés savent d’office où ils mettent les pieds puisqu’ils ont pu longuement échanger avec un salarié de l’entreprise en amont, sans langue de bois.

Mais l’outil en particulier a plusieurs points forts :

  • Le design : si la structure est identique pour chaque entreprise, elle peut être chartée aux couleurs et images de la marque. On apprécie particulièrement la ressemblance avec les réseaux sociaux professionnels, qui permet de ne pas déstabiliser l’internaute dans sa navigation.
  • Le matching : on fixe 3 ou 4 centres d’intérêts à chaque collaborateur selon la localisation, le métier, le secteur, et les annonces – elles aussi tagguées – lui sont proposées en fonction d’un algorithme.
  • L’intégration avec les principaux ATS : si certains clients de la plateforme choisissent de gérer la cooptation comme un “îlot” priorisé, on peut tout de même continuer de gérer les offres et candidatures sur son ATS.
  • Le pari de la simplicité technique : la plateforme est en responsive design, il s’agit d’un site web et pas d’une application mobile. Keycoopt System est une solution qui mise sur le mail pour “pusher” les offres, car l’entreprise a remarqué que les collaborateurs ne téléchargeaient pas les applications en pratique.
  • La mise en valeur de la marque employeur : si la plateforme n’est pas faite pour cela, elle intègre de nombreuses fonctionnalités permettant de transformer vos employés en ambassadeurs. On peut même récompenser chaque ambassadeur pour ses contributions, et ça, on aime!
  • L’expertise de la cooptation : des chargés de projets dédiés aident le client dans la mise en place et le déploiement de l’outil, du programme, de la communication, de l’engagement des collaborateurs. En effet, la clé d’un système de cooptation, c’est qu’il qu’il vive, qu’il soit animé.
  • La gamification : elle est déjà présente sur la plateforme, mais la solution va évoluer vers un système de points qui récompensera chaque action du coopteur. La gestion des primes est aussi une évolution en cours.