fbpx

Recrutement : quelle place occupe (vraiment) les réseaux sociaux ?

recruter-candidat-sur-reseaux-sociaux
Par

82% des demandeurs d’emploi utilisent les réseaux sociaux pour trouver un job aujourd’hui. Coté recruteurs, 64% font appel au minimum à deux réseaux sociaux, avec en tête : LinkedIn (94%), Facebook (66%) et Twitter (52%).

La variable « réseaux sociaux » devient de plus en plus conséquente dans les méthodes de recrutement. Pourquoi un tel engouement ? En quoi facilitent-ils la vie des recruteurs ? Surtout, sont-ils vraiment efficaces ? Décryptage de leurs rôles clés dans les nouvelles stratégies de recrutement. Une partie importante de notre audit gratuit s’arrête sur vos réseaux sociaux afin de vous aider à les optimiser !

Marque employeur : un canal d’expression unique !

Rappelons-le, la marque employeur recoupe trois axes : l’identité de l’entreprise, son image interne et sa réputation externe.

C’est devenu un levier incontournable pour attirer les talents beaucoup plus sensibles à « l’Employee Value Proposition », à savoir ce que vous avez à offrir en tant qu’employeur : conditions de travail, mission et projets d’entreprise, RSE, packages RH, avantages, formation… Mais pour se différencier, il faut diffuser et relayer les bons messages auprès de vos «cibles » !  

Les réseaux sociaux sont donc un canal idéal pour vous positionner. En effet, en fonction de votre cible candidat (secteur, âge, région etc…), il s’agit d’identifier les réseaux pertinents (Instagram, LinkedIn, Twitter ou Facebook) et de communiquer régulièrement des contenus sur l’ADN de votre entreprise. Dans le processus de recrutement, c’est une approche long terme mais payante car vous sensibilisez les candidats dits « passifs ». Selon LinkedIn, 70% des talents ne recherchent pas activement un emploi, mais sont ouverts à de nouvelles opportunités. Plus particulièrement les jeunes générations, à la fois plus volatiles et habituées aux réseaux sociaux dans leurs usages quotidiens.  Pour rappel, 79% des candidats de moins de 35 ans les utilisent dans leur recherche d’emploi.  

Deux bonnes pratiques pour valoriser votre marque employeur sur les réseaux sociaux  : 

  • Créer une page dédiée aux questions recrutement et employeur. Puis, sur chaque réseau ciblé :  imaginez des pages en phase avec votre culture et les profils que vous recherchez. Quelques exemples à suivre: Michelin recrute et SNCF
  • Partager des contenus RH utiles : les métiers et les coulisses de l’entreprise, les étapes de votre processus de recrutement, témoignages collaborateurs…

Selon une étude réalisée en 2018 par la start-up RH PathMotion et Immersion Neuroscience, les témoignages salariés peuvent faire grimper de 20 % les candidatures spontanées. 

Sourcing : un vivier de talents à portée de main !

En pleine guerre des talents, le recrutement direct ou « la chasse » (appel, contact direct…) ne fonctionne plus vraiment. Pour convaincre les candidats, il faut créer du lien et adresser leurs questionnements professionnels. Par son aspect communautaire, le réseau social est un moyen idéal pour bâtir une relation privilégiée entre employeurs et candidats.

Le community manager RH joue un rôle clé dans l’animation des échanges : il lance les discussions, anime les pages ou les groupes et, surtout, répond aux questions ou commentaires avec réactivité. Grâce à ces espaces de discussions, assez naturellement, vous pouvez vous constituer un « pool » de candidats potentiels. 

Bonnes pratiques pour animer votre communauté de talents : 

  • Certaines entreprises proposent des « chats » (discussions instantanées) sur leur page Facebook entre opérationnels et candidats afin de leur faire découvrir les métiers.
  • Initier un challenge autour d’une communauté de métiers : vous fédérez ainsi un vivier de talents autour d’un projet innovant.  
  • Il est intéressant d’organiser des événements afin de favoriser les rencontres (non virtuelles) et de rassembler votre communauté autour d’un thème qui les intéresse (métiers d’avenir, enjeux du secteur…). 

Le cabinet de stratégie Boston Consulting Group a récemment lancé un événement sur LinkedIn auprès de la cible étudiante. Des consultants étaient présents pour échanger sur leur métier au quotidien. 

Campagne de recrutement : plus d’impact pour vos offres d’emploi !

Un des avantages majeurs des réseaux sociaux ? Tout simplement, ils permettent de relayer vos offres d’emploi auprès d’un grand nombre de candidats. Quelques astuces, pour créer des offres à fort impact : 

  • La forme :  utilisez différents formats tels que les images, la vidéo, les photos, les stories… Les visuels sont essentiels pour se démarquer et asseoir une identité visuelle. 
  • La tonalité : sur les réseaux sociaux, vous pouvez (enfin devez ) sortir du formalisme des offres classiques vues et revues sur les sites d’emplois… Osez proposer une approche un peu plus décalée qui donne envie de postuler. Votre enjeu :  favoriser le taux de partage afin de devenir viral. 

Quelques exemples inspirants : 

  • Présenter les postes cibles autrement grâce aux battle métiers… 
  • Chez Poussin Communication, l’équipe RH a choisi de présenter des personnalités avant le poste lui-même. 
  • Plus décalé… Michel et Augustin utilise la vidéo pour communiquer les profils recherchés :  l’appel de la DRH dans le métro a fait le buzz sur les réseaux sociaux. 
  • Le ciblage : en France, Facebook compte 27 millions d’utilisateurs, Instagram, près de 500 millions et LinkedIn en affiche plus de 17 millions. Pour augmenter l’efficacité d’un « job posting », utilisez les outils qui permettent de segmenter vos campagnes selon différents critères disponibles selon le réseau utilisé (ville, diplôme…).  

Employee advocacy : vos salariés, nouveaux recruteurs-influenceurs ?

Selon une étude Nielsen, 83% des internautes feraient davantage confiance à leurs pairs qu’à la communication réalisée par l’entreprise. Les meilleurs ambassadeurs de votre marque employeur sont donc vos salariés eux-mêmes !  Pour les embarquer dans leurs campagnes RH, les entreprises optent de plus en plus pour une stratégie d’Employee Advocacy. Concrètement, cette approche consiste à encourager les collaborateurs à partager des anecdotes ou informations en lien avec leur vie professionnelle sur leur propre page ou profil dans le but de booster la e-réputation employeur de l’entreprise. 

Dans une optique de recrutement de profils tech par exemple, qui mieux que le réseau de vos collaborateurs tech eux-même pour diffuser l’annonce ainsi que du contenu adéquat (veille tech, Hackathon interne, innovations internes…) ?

Autre avantage : le coût / l’impact. En effet, le nombre moyen de contacts que compte un collaborateur sur les réseaux sociaux atteint 304 selon le site SociallyMap. Imaginez l’impact sur le réseau de l’ensemble de vos salariés ? Pour optimiser cette stratégie d’influence, il existe également des outils pour piloter vos campagnes : choix et animation des ambassadeurs, contenus à diffuser, planning, veille… 

Exemple intéressant : PWC France vient de lancer sa nouvelle campagne employeur « On ne va pas se mentir » largement diffuser sur les réseaux sociaux sous le hashtag #pwcSpirit.  Celle-ci s’appuie essentiellement sur leurs employés ambassadeurs auxquels les candidats peuvent directement poser des questions. 

Inbound recruiting : du contenu pour générer du trafic vers votre site carrières

Vos réseaux sociaux sont également un moyen d’attirer les talents sur votre espace carrières afin de gonfler le nombre de candidatures aux postes ouverts ou spontanées. Pour cela, il faut créer du contenu attractif et le mettre en avant sur vos différentes pages professionnelles.

49 % des entreprises ayant adoptées une stratégie de contenus ont constaté une diminution de la durée d’acquisition de talents et une baisse du coût de recrutement de 50 % . Qu’est-ce que cela implique ? 

  • Partager des articles sur votre secteur d’activité, votre expertise, sur la vie de l’entreprise, les initiatives internes (RSE, réussites sportives, etc). Deux règles : le contenu doit être qualitatif (SEO) et répondre à l’intérêt de vos « candidats cibles ». 
  • Bâtir et respecter une ligne éditoriale pour assurer une grande cohérence entre les différents réseaux sociaux et vos personas (cibles). 
  • Être régulier afin de créer des « rendez-vous » et augmenter votre référencement. Sans oublier de les relayer plusieurs fois sur vos réseaux sociaux sous différentes formes : story, extrait, citation, chiffre clé…